Menu

Retards de paiement: le comité de suivi des projets pilotes de la CEGQ déjà en actionRetards de paiement : la Coalition salue le gouvernement fédéral qui entend agir… pendant que des mesures sont actuellement testées au QuébecProjet de politique d'inclusion de la ville de MontréalJoyeuses fêtes!Retards de paiement : Les deux premiers appels d'offres sont maintenant accessibles sur le SEAOLoi 90 : Contribuez à la mutuelle de formation de la CEGQ et versez moins à Revenu QuébecFaire de la main-d'oeuvre la priorité économique #1 du nouveau gouvernementGrappe de la construction : les dernières nouvellesRetards de paiement : la CEGQ dans les médiasCCQ - Services des comptoirs régionauxRetards de paiement au fédéral Retards de paiement au provincialMobilisation contre la formule du plus bas soumissionnaireGrappe de la constructionLa CEGQ dans les médiasPartenariat et formation : la CEGQ recruteGrève des grutiers : l'évaluation des dommages se poursuitCEGQ dans les médiasOrdonnace provisoire Grève des grutiersGrappe dans le secteur de la constructionGrève et moyens de pression par les grutiers dans l’industrie de la construction : la CCQ est vigilanteAppel d’offres public : la Ville de Montréal met à jour le CCAG et l’IAS Changements réglementaires CCQMembres du jury 2018Le budget québécois 2018CCQ - Lutte à la concurrence déloyaleVille de Montréal - Changement dans les dépôts de soumissions publiquesPremière rencontre entre l’AEGC et ses membres L’équipe de la CEGQ se consolide

En route vers la création d'une grappe dans le secteur de la construction

L’écosystème de la construction au Québec fait face à de nombreux défis reliés, entre autres, à la gestion de la main d’œuvre, la réglementation, l’internationalisation de la concurrence et le virage numérique. Un certain retard est notable en termes de productivité et d’innovation, mais il demeure relativement méconnu au Québec considérant son poids économique.

Afin de relever ces défis et de trouver des solutions aux divers enjeux, de nombreux partenaires se sont prononcés en faveur de la création d’une grappe* destinée au secteur de la construction.

Cette démarche constitue le prolongement d’une étude d’envergure réalisée en 2016 portant sur les forces, les défis et la contribution de l’industrie de la construction à la prospérité du Québec, de même qu’un Forum qui a mobilisé l’ensemble des acteurs de cet écosystème.

Dans le but de répondre à cette demande, le gouvernement du Québec a prévu un montant de 1,4 M$ sur cinq ans, dévoilé lors du Discours sur le budget (mars 2018) pour la création d’une grappe.

Afin que ce processus de création puisse bénéficier d’une forte mobilisation et de synergies judicieuses, les prochains mois seront consacrés à la consultation d’un large bassin de parties prenantes au sein de l’écosystème de la construction.

Pour se faire, la Direction de la construction et de l’analyse sectorielle (DCAS) du Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI), avec l’appui du Conseil du patronat du Québec (CPQ) et des différentes associations sectorielles de la construction, coordonnera une démarche de mise en place de la Grappe construction à laquelle vous êtes invités à prendre part.

Ce message vise donc à confirmer votre intérêt, en nous indiquant si vous accepteriez de participer à un sondage et/ou à des chantiers de réflexion qui auront lieu à Québec et à Montréal d’ici la fin de l’année. Par l’entremise de ceux-ci, vous aurez l’occasion de faire connaître votre vision et vos idées quant à la mise en place d’une grappe qui sera dédiée à votre secteur, et ce, sous forme d’ateliers d’échanges.

L’ensemble de cette démarche consistera à déterminer, entre autres, la mission, la gouvernance et les champs d’interventions prioritaires de la future grappe, en étroite concertation avec le milieu.

Vous êtes donc invitez à confirmer votre intérêt à recevoir de l’information sur le processus de création de cette grappe, en cliquant sur le lien suivant.

*Une grappe est un regroupement d’industries reliées au sein d’un même écosystème d’affaires, dont la vocation vise à stimuler l’innovation, la compétitivité, le rayonnement et la croissance des industries qui composent cet écosystème.